Grand-père espagnol dans le Bataillon

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

Re: Grand-père espagnol dans le Bataillon

Message  Chasseur SIMORRE le Jeu 26 Juil - 0:56

Tristan ,bonjour.J'ai répondu hier soir à votre message , mais il semble s'être perdu..
Je contacte Alex , qui a toujours répondu et vous devriez pouvoir discuter avec lui..Si vos investigations ont un lien avec le Chocs , faites nous en profiter..
Cdlt.Henri

_________________
avatar
Chasseur SIMORRE
LIEUTENANT-COLONEL


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand-père espagnol dans le Bataillon

Message  Chasseur SIMORRE le Jeu 26 Juil - 3:23

Bonjour.Je viens d'avoir un message d' Alex , petit fils d' ORTIZ qui me dit qu'il va prendre contact..
A suivre. Cdlt. Henri

_________________
avatar
Chasseur SIMORRE
LIEUTENANT-COLONEL


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand-père espagnol dans le Bataillon

Message  AC Ortiz le Jeu 26 Juil - 5:39

Salutations au forum, Henri, Inès...

Bonjour Tristan!

Désolé pour mon français. Embarassed

1948, frontière franco-espagnole et 1944 à Rougemont-le-Château…

Je pense que vous faites allusion à la tentative de tuer Franco à Saint-Sébastien, en 1948, et à sa relation avec les faits survenus lors de la libération de Belfort, en 1944, ces faits qui ont valu à Ortiz la croix de guerre avec Palme quand il a défendu un char d'un Panzerfaust nazi…
Malheureusement ces faits ne sont pas bien connus par moi. Vraiment, je les connais plus pour la littérature existante que pour mon grand père ...  Il y a un livre expliquant l'attaque contre Franco,  appelé  « Historia de un atentado contra el General Franco »  de l'auteur Antonio Téllez Sola.
Selon Téllez, en 1948, quelques jours avant la tentative de tuer Franco (le bombardant d'un avion) Ortiz a rencontré un pilote français, qui lui a expliqué qu'il y avait des radars à la frontière espagnole... Cet homme était un vieil "ami" de mon grand père. Ils s'étaient déjà rencontrés à Belfort, en 1944 où il y conduisait un char léger. "Un homme avec un casque de marine et le corps plein de vin" est la description de cet homme faite par mon grand père.

Est-ce que le pilote et le conducteur du char menacé par le panzerfaust sont le même?

Je n'ai aucune idée. Je sais pas si l'histoire de Téllez est vraie ou non parce-que mon grand père ne nous a jamais expliqué ce particulier épisode du pilot…
Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à me contacter ici ou par email.

Vive la République !

Alex
avatar
AC Ortiz
1ère CLASSE


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand-père espagnol dans le Bataillon

Message  Inès Lacroix le Jeu 26 Juil - 21:16

Bonjour Alex ! Contente de vous retrouver!je ne connaissais pas du tout l'histoire de cette tentative d'attentat. Apparemment ça n'a pas été très loin?
C'est curieux la description de votre grand père. "Un casque de marine"? Veut-il dire de Marine américain? C'est vrai qu'il y avait des fusiliers marins dans différentes unités, et des marins comme Lota dans les chars mais un casque spécial pour les marins, ça me paraît curieux.
A part ça votre grand-père a-t-il été inquiété après cette tentative?
avatar
Inès Lacroix
LIEUTENANT


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand-père espagnol dans le Bataillon

Message  AC Ortiz le Jeu 26 Juil - 22:37

Bonjour Inès
Il n'a pas dit de casque, Je pense que je l'ai mal traduit ... mon grand-père a dit "casquette" ou "bonnet de marin". Je ne suis pas très au courant des unités qui sont venues à Belfort. Mais oui, il y avait le Régiment d'infanterie de chars de marine , des unités blindées avec des équipages français ... pouvaient être ils ou simplement un soldat coiffé d'un bonnet de marin ... qui sait...
L'article dans la Wikipedia française d'Antonio Ortiz: est très bon. (et en grande partie c'est grâce aux gens sur le forum). Il y a brièvement décrit les événements de 1948 ...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Antonio_Ortiz_Ram%C3%ADrez

Après cela, mon grand-père a fui en Amérique du Sud. Il était plus préoccupé par les représailles de la CNT (ses camarades anarchistes avaient déjà essayé de l'assassiner une fois) que par la police franquiste. La direction de la CNT n'avait pas approuvé l'attaque contre Franco.

Cordialement
avatar
AC Ortiz
1ère CLASSE


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand-père espagnol dans le Bataillon

Message  Inès Lacroix le Ven 27 Juil - 1:17

Effectivement j'avais oublié cet excellent article qui a le mérite de ne pas être idéaliste et de bien montrer les contradictions parfois violentes dans le camp républicain ...
Pour le casque de marin, tu as raison, ce doit être le fameux bonnet à pompon rouge auquel les marins tiennent comme à la prunelle de leurs yeux (on en voit un par exemple le beau vieux film "Un taxi pour Tobrouk") ou bien pour les officiers la casquette bleu marine à gros macaron doré devant.
avatar
Inès Lacroix
LIEUTENANT


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand-père espagnol dans le Bataillon

Message  mickey le Mer 15 Aoû - 1:05

Ahhh , pour une fille , toucher le ponpon , rien de mieux bounce
avatar
mickey
ADJUDANT-CHEF


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand-père espagnol dans le Bataillon

Message  Chasseur SIMORRE le Mer 15 Aoû - 1:54

Bonjour..Pour Alex  , le R.I.C.M était à cette époque le Régiment d'Infanterie Coloniale du Maroc , il prend le nom  de Régiment d'Infanterie de Chars de Marine  ( en 1956 , le Protectorat du MAROC a cessé d'être sous tutelle Française...En 1958 , le terme Infanterie coloniale dispârait pour infanterie de marine....Le sigle R.I.C.M reste le même
Son drapeau est le plus décoré de l' Armée Française..
Cdlt..Henri

_________________
avatar
Chasseur SIMORRE
LIEUTENANT-COLONEL


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grand-père espagnol dans le Bataillon

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum