4ème Bataillon de choc

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

4ème Bataillon de choc

Message  PINAUD Evelyne le Ven 28 Nov - 8:23

Bonsoir à toutes et à tous,
Quelques nouvelles du 4ème, bien sûr pas d'aujourd'hui, ni d'hier !!!, mais d'avant-d'avant-hier, juste 70 ans en arrière !
Voici une apostrophe de la période d'occupation allemande, d'après les confidences d'un jeune homme de 80 ans, Jean-Paul GALLIMARDET (le fils), rencontré à Cluny, il y a quelques semaines. Rencontre, ô combien intéressante, enrichissante !
Futur soldat du 4ème, Adolphe GALLIMARDET (le père), (il détesta son prénom !!) la quarantaine accomplie, père de 4 enfants, ce 8 juin 1944, présentait sa volonté d'homme, pour un acte d'héroïsme hors du commun. Militaire, il avait fait quelques années auparavant, ses armes à Lorient, à la base navale pour devenir un technicien en mécanique de premier ordre. Revenu à la vie la vie civile, les Chemins de Fer, la P.L.M. (Paris-Lyon-Marseille) l'embauchèrent en qualité de conducteur de locomotive.
La ligne de chemin de fer, reliant entre autres, la ville de Mâcon à Cluny, traversait par un tunnel, les collines du Bois-Clair (même lieu de la Bataille de Cluny, dite aussi du Bois-Clair du 11 août 44!) Les maquisards du clunysois avaient décidé de rendre inutilisable ce tunnel afin d'empêcher les Allemands de progresser par voie ferroviaire sur Cluny.
A. GALLIMARDET, en gare de Cluny, "vola" au nez des Allemands, "pas un vélo!" mais une loco en chauffe, qu'il dirigea du plus vite qu'il pût, en direction de Mâcon. Environ à 3 kms de la gare, arrivé à proximité du tunnel, il sauta et comme prévu la machine dérailla dans le tunnel. D'autres maquisards avaient saboté les rails à cet endroit. Alors, A. GALLIMARDET remonta dans la loco pour bloquer toutes les sorties de vapeur afin de la faire exploser. Evidemment, il n'attendit pas ce moment fatidique, redescendit de l'engin et grimpa au-dessus du tunnel pour rejoindre une route où l'attendait un maquisard à moto.
L'exploit maquisard ne s'arrêta pas là. Le lendemain, pour parachevé une obstruction complète du tunnel, les Résistants-rails de Mâcon lorsqu'ils apprirent les faits, envoyèrent une seconde machine dans l'autre sens et le même scénario se répéta.
Les Allemands ne déblayèrent jamais ce tunnel, ce sont les Français qui le feront après-guerre.
A savoir, sans le blocage de cette ligne, la Bataille du Bois-Clair, aurait peut-être tournée à l'avantage de l'ennemi qui aurait eu un acheminement supplémentaire, pour rejoindre Cluny qui était à prendre ?
A. GALLIMARDET, malgré sa charge de famille n'hésita pas à s'engager dans le Commando de Cluny, pour la campagne que nous connaissons tous ! Chapeau à lui !
Aujourd'hui cette ligne n'existe plus, à la place une belle voie verte la remplace. Le T.G.V. passe juste à côté, ainsi qu'une 4 voies autoroutière !
Jean-Paul GALLIMARDET, nous a fait visiter aussi les sites de la Bataille du Bois Clair. (que d'émotions !)
Henri SIMORRE a quelques photos, je le mets à contribution, s'il le veut bien, pour étayer mon message ! ( Est-ce qu'il va me maudire, d'être si nulle en informatique ?! je suis à peu près sûre que mon mail n'est pas au bon endroit, veuillez m'en excuser !!)
Salutations à tous, amicalement
Evelyne PINAUD







PINAUD Evelyne
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum